Prise en main de l’iPad Pro 11’’ 2018

Apple a fait très fort lors de sa Keynote d’automne en annonçant de nouveaux iPad Pro surpuissants. J’ai donc tout naturellement changé mon iPad 10.5 pro par un iPad 11″ Pro, 256GB et 4G. J’ai également pris le Smart Keyboard Folio, étant particulièrement fan du clavier d’Apple pour mon iPad Pro 10.5.

Au déballage, la première chose qui surprend c’est la forme de l’iPad. La bordure fait penser aux iPhone 5 et 5s. Très fin, il est agréable à prendre en main. L’écran est de toute beauté, dès l’allumage, on sent la parfaite maîtrise d’Apple dans ce domaine (ou en tous les cas sa maîtrise à maîtriser ses sous-traitants). Oui, je sais, ça fait beaucoup de maîtrise mais ça me fait plus de mots et du coup je m’entraîne à maîtriser le clavier ^^

C’est lorsque l’on change d’appareil iOS (iPhone ou iPad) qu’on voit l’expertise de l’expérience utilisateur qu’a Apple en proposant un transfert des données on ne peut plus simple. On allume le nouvel iPad à côté de l’ancien, il est détecté par l’ancien iPad qui nous demande si on veut configurer le nouveau automatiquement. Si on répond oui, il nous suffit alors de scanner le code 3D s’affichant à l’écran du nouvel iPad avec l’ancien et tout se transfert automatiquement, sans intervention de l’utilisateur. Magique!

Le code « 3D » à scanner avec l’ancien iPad

Concernant le clavier, celui-ci est de très bonne facture. Il manque le rétro-éclairage et certaines touches de raccourcis que d’autres fabricants proposent mais la frappe est juste excellente. Elle me semble même plus franche que le clavier du 10.5 ce qui donne un touché légèrement différent, personnellement, j’adore. A noter que le clavier protège le dos également contrairement à celui de l’année passée. Par contre, j’ai souvent tendance à l’ouvrir du faux côté… Rien de bien grave cependant.

Au niveau de l’autonomie, je dirais que c’est mieux que l’iPad Pro 10.5, en tout cas pour mes premiers jours d’utilisation. Il tient facilement la journée voir plusieurs jours en utilisation modérée.

Le son a également été amélioré, plus puissant, les basses sont également mieux rendues. Un vrai bonheur d’autant plus qu’il me semble que l’effet stéréo est encore plus présent que sur l’ancien modèle.

Tout n’est pas exempt de défauts. En effet, même si dans l’ensemble les applications fonctionnent très bien, il y a quelques apps qui ne sont pas mises à jour pour supporter les nouvelles résolutions d’écrans et donc qui ont des soucis d’affichage. C’est notamment le cas avec la plupart des applications Google, de Facebook qui s’affichent avec un cadre noir énorme et de PUBG (le jeu) qui a tellement de bugs graphiques qu’il manque une partie de l’écran comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous. A n’en pas douter ce genre de soucis seront corrigés rapidement par les éditeurs mais c’est important de le préciser.

Ici le jeu PUBG, il manque clairement une partie de l’écran, impossible alors de valider

En tous les cas, si vous avez une utilisation avancée de votre iPad, ou si comme moi vous faites tout depuis celui-ci, n’hésitez pas, les nouveaux modèles sont juste très bons. Par contre, en cas d’utilisation ponctuelle, surtout pour de la consommation de médias, je vous conseille plutôt de vous diriger sur l’iPad « normal », environ 3x moins cher que la gamme Pro.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Chrome OS : Et si on essayait autre chose?

Je suis un fan d’Apple depuis 2008, date à laquelle j’ai acheté mon premier iPod Touch suivi peu après par un MacBook noir.

Dernièrement, j’ai décidé de centraliser mes données « cloud » sur une solution disponible sur toutes les plateformes. Après réflexion, j’ai opté pour un compte payant Gsuite de Google. Il me permet d’avoir tous mes documents, tous mes mails, mes photos et bien d’autres choses chez un seul provider pour une somme mensuelle correcte au vu des services rendus. Je vous ferai un article détaillé sur les raisons de mon choix dans quelques jours.

Du coup, possédant l’entier de mes données chez Google et après avoir écouté plusieurs épisodes du CKBshow, j’ai décidé de tenter l’expérience Chrome OS. Je me suis donc procuré un Chromebook, un Medion S2013, machine relativement ancienne mais que j’ai trouvé d’occasion pour moins de 80€ et franchement, je suis impressionné en bien. Je n’ai malheureusement pas encore accès au Google PlayStore pour bénéficier des applications android mais c’est planifié chez Google. Ces machines sont de petites fusées, elles démarrent instantanément, les principaux outils sont là (pour peu qu’on fasse principalement du web) et c’est configuré en deux secondes (juste le temps de mettre son compte google). On retrouve ainsi toutes nos configurations, extensions Chrome, documents via Google Drive, Photos via Google Photos et tout le reste, franchement, je comprends pourquoi les écoles privilégient ce système à iOS.

Le Medion S2013 que j’ai acheté il y a quelques jours

En bref, je suis plutôt conquis, même si ma machine principale reste mon iPad Pro 10.5″, principalement en raison de sa taille et de son « extrême » rapidité ainsi que de sa grande autonomie.

Mais je dois avouer qu’il y a quelques manques qui se font sentir sur l’iPad que ce petit ChromeBook à 80€ comble parfaitement comme le fait d’avoir un vrai navigateur d’ordinateur, supportant les extensions et surtout, le multi-utilisateur qui manque cruellement à la plateforme iOS.

Je vous ferai un retour plus complet d’ici quelques semaines, notamment lorsque les applications Android seront supportées via le Google Play Store, mais pour l’instant, je suis content de mon achat.

Si vous cherchez des informations sur les ChromeBook et ChromeOS, voici des liens qui m’ont été utiles:

My Chromebook

Site officiel de Google

Meilleures apps et outils pour ChromeBook

Liste des Chromebooks compatibles avec le Google Play Store (applications Android)